Tag Archive: Resolve


Screen Shot 2014-12-16 at 19.22.00La nouvelle a été tweetée aujourd’hui : Boris, editeur de plugins comme la suite Continuum mais aussi – on l’oublie souvent – propriétaire du logiciel de montage Media 100, achète Imagineer Systems, les inventeurs d’un des meilleurs logiciels de tracking, Mocha. Le communiqué de presse est ici.

Personnellement je n’ai jamais apprécié les interfaces des plugins ou autres titreurs Boris que je trouve inutilement compliqués et pas clairs (voir par exemple l’interface d’Avid FX). Du moins c’est l’expérience que j’en ai tant sur Avid que sur FCP7. Du coup la nouvelle de cette acquisition ne m’inspire pas plus que cela.

Je dois cependant reconnaître que je n’ai pas trop suivi les derniers développement chez Boris et suivi de très loin l’apparition d’outils tels que Soundbite et, en tant qu’ancien utilisateur, regretté que Boris laisse un peu tomber Media 100.

Par contre ce qui va en intéresser plus d’un, c’est la possibilité d’importer les données générées par Mocha dans Resolve, via le plugin BCC OFX sorti récement. Une démo de ce procédé se trouve sur le site de Boris, en anglais. Mais si le plugin n’est disponible que dans la suite d’effets BCC, c’est quand même 695 USD qu’il faudra sortir…

Si ce procédé pouvait à l’avenir fonctionner dans FCPX cela deviendrait vraiment intéressant, car pour l’instant l’import des données de Mocha n’est possible que dans Motion et pas directement dans FCPX, alors que l’intégration de Mocha avec les produits Adobe est faite depuis quelques temps.

Selon le communiqué officiel, les deux maisons resteront séparées avec leur identité propre et pour l’instant on ne parle pas de changement d’interfaces. De plus il semble que le rachat de Imagineer Systems ne mette pas en péril les accords que la maison de Cambridge avait avec les développeurs de Core Melt (Track X, Slice X) ou de Hit Film.

 

Donc wait and see ?

 

Publicités

La lecture des fichiers « Read Me » et autres « Release Notes » passe souvent au second plan lorsque l’on installe une nouvelle version de soft. Pourtant ils contiennent souvent des perles, depuis des infos qui nous éviteraient des plantages jusqu’à l’annonce de fonctionnalités additionnelles. C’est le cas de la dernière version beta de Resolve, la 8.2.1b1:

A en croire ce pdf, Resolve serait donc à même de comprendre la partie décrivant le multicam ainsi que les Compound Clips dans les exports XML de FCPX.

Je ne connais pas Resolve assez bien et n’ai pas le temps en ce moment de vérifier ça mais si un spécialiste du logiciel de Blackmagic lit ces lignes je serais très heureux d’avoir un retour sur test !  Ce serait aussi intéressant de savoir si cela fonctionne aussi dans la version Lite que de nombreux possesseurs de FCPX ont installé.

Le « buzz » du jour est bien sûr la possibilité désormais offerte par le logiciel d’étalonnage Resolve (et sa version lite gratuite), de faire du roundtripping (aller – retour) avec FCPx. Une bonne nouvelle qui veut surtout dire que pour ceux qui veulent utiliser un vrai outil d’étalonnage c’est maintenant possible. Pour les autres on restera à la correction colorimétrique non keyframable (pour l’instant?) que propose FCPx.

Cette annonce est somme toute attendue, et bienvenue, comme toutes celles qui feront grandir cet enfant terrible qu’est FCPx…

Mais le buzz ne serait pas le buzz si on ne s’était pas apperçu que Resolve étant compatible avec FCP7, il devait y avoir là le moyen de convertir des séquences FCP7 en projets FCPx. Du coup, on aurait atteint là le Sacré Graal, puisque l’impossibilité d’ouvrir des projets FCP7 dans FCPx est un des principaux griefs faits à Apple et ses développeurs.

Attendez… d’un côté on gueule (à juste titre) parce que on ne peut pas importer les vieux projets, et tout à coup on saute de joie parce qu’on pourrait importer des séquences ? (Je m’exprime là volontairement avec le vocabulaire FCP7…)

Du coup j’ai voulu voir par moi-même de quoi tenait ce quasi miracle et franchement, je trouve que le buzz est bien bruyant en regard des résultats.

Démo:

1) je crée une séquence SD dans FCP7 comprenant des médias de codecs différents dont un avec alpha, des tailles d’images corrigées, des Cross Dissolves et un Dip to Color, et des sons synchrones et d’autres non:

J’exporte cette séquence au format XML et l’ouvre dans Resolve Lite qui me dit que les Cross Dissolves seront remplacés par … des cross dissolves (tant mieux!), mais que mon Dip to Color le sera aussi. Bien entendu, pas de gestion du son donc on oublie la bande sonore.

Lorsque j’ importe dans FCPx ma séquence étalonnée, tout semble ok, je la vois bien dans la liste de mes projets (parlance FCPx):

Problème, quand j’ouvre mon projet, je m’apperçois que si mon alpha est toujours là, l’image que j’avais resizée n’est plus aux bonnes proportions, et bien sûr aucune trace du son…

Toutes les images utilisées ici sont © MAP – RTS

Donc avec le son qu’est-ce qu’on fait? Des exports quicktime depuis FCP7 qu’on remonte dans FCPx? Ce n’est pas très sérieux et en plus il n’y a aucun moyen de changer le montage, les « poignées n’étant pas là… Mais si quelqu’un a une meilleure solution, je suis prenneur.

Donc si cette nouvelle n’est pas si bonne, elle laisse quand même entrevoir le petit espoir qu’en bidouillant on arrive un jour à  récupérer tout un montage venant de FCP7. Quand à l’import de projets entiers, je pense qu’il ne faut même pas en rêver… les spécialistes du XML tel Philip Hodgetts le disent eux même.

Bon, passons du Workaround au Roundtripping:

Je crée donc un projet HD dans FCPx à partir d’images d’Alexa tournées en Log-C (ce qui explique le côté fade des images qui pourrait en surprendre certains). Là pas de surprise, sauf le titre qui n’est pas interprété correctement par Resolve, mais il faudrait être un peu tordu pour étalonner une version titrée. Et comme dans  mon projet il n’y a pas de son, pas de problème. Ceci me permet de valider l’utilisation du tandem FCPx / Resolve Lite pour visualiser rapidement un étalonnage sur des rushes, en plateau, avec l’avantage du rendering en background de FCPx.

Curieux, j’ai voulu voir ce que serait le workflow idéal pour le roundtripping d’un projet comportant du son, et là j’ai eu quelques surprises. Dans FCPx me suis déjà bien habitué à monter mon audio principal associé avec mes clips et voici ce qui arriva la première fois:

Avant:

Après:

Ah ben oui, évidement, il n’y a plus de son! Et comme les sons étaient groupés avec la vidéo dans le projet d’origine, c’est le b….

Après reflexion, voici ce qui à fonctionné le mieux pour moi: Une fois satisfait de mon montage, je dissocie les sons de l’image, ce qui fait de mon audio des connected clips, tous connectés à la primary storyline.

De cette façon il devient assez facile de récupérer l’export sans son de Resolve, et pour plus de facilité, d’en faire un compound clip avec lequel on remplace le montage d’origine.

La méthode fonctionne mais pour moi ça tient toujours plus du « Workaround » (astuce, bricole) que du Roundtripping tel qu’il fonctionnait par exemple avec Motion dans FCS 3. A ce sujet d’ailleurs, c’est quand qu’on récupère cette fonctionnalité dans FCPx ???

PS: Je ne suis pas un spécialiste de Resolve et comme tout le monde j’ai encore pas mal de choses à apprendre sur FCPx, donc n’hésitez pas à me faire part de mes erreurs s’il y en a. D’avance merci.

©BlackMagic

On est encore un peu sous le choc de FCPx, Lion est arrivé hier et voilà qu’une autre application débarque. C’est les vacances mais pas pour tous…

DaVinci Resolve, le logiciel (et hardware) d’étalonnage récement racheté par BlackMagic, dont le prix a baissé radicalement pour être proposé en dessous des 1000 dollars US (sans hardware dédié), existe désormais en version Lite et… gratuite!

Les limitations par rapport au logiciel complet ? Résolution HD au maximum,  pas plus de deux nodes de correction colorimétrique, un mode fonctionnant sur un seul  GPU et, pour les heureux possesseurs, une seule carte RED Rocket. Pas de 3D stereo, ni reduction de bruit ou partage de projet. Mais pour apprendre à s’en servir c’est déjà bien, d’autant plus que le manuel, en anglais, est aussi téléchargeable sur la même page. Alors s’il pleut sur vos vacances…

A noter que si vous intallez le logiciel sur une machine dotée d’une carte graphique ATI, vous pouvez refuser d’installer l’update de driver pour les cartes CUDA que l’intallation vous proposera après avoir redémarré le Mac: